50 nuances de critiques

Je suis fatiguée de tout ce buzz autour du livre et du film 50 Nuances de Grey ( Fifty shades pour les intimes ). Buzz surtout entretenu par une sorte de trollite aigüe de l’internaute en mal de je ne sais quelle reconnaissance ou peut-être parce que c’est trop « in » de critiquer les choses populaires. C’est vrai que le populaire, c’est caca beurk, encore plus quand il est assimilé à la ménagère de moins de 50 piges. Alors du coup, les personnes qui critiquent cette oeuvre ( notez que je n’ai pas rajouté « d’art », juste « oeuvre » – nom féminin, production littéraire – merci ) ont décidé de ne pas faire comme ces 150 moutons qui ont adoré les bouquins et ont choisi de se ranger du côté des 500 brebis qui préfèrent descendre le livre et les films en flêche.

Je n’ai jamais compris cette haine pour ce bouquin. Des bouquins dits « érotiques/porno », il y en a eu des tonnes avant celui-ci. Peut-être est-ce le côté SM qui choque?

Parmi les arguments les plus cités contre ce livre, on trouve le fait que l’écriture du bouquin est à chier, qu’il n’y a aucun style, que c’est du bas de gamme.
Je ne peux qu’aller dans ce sens… On est loin d’un Zola! Mais l’auteure du livre n’a jamais prétendu faire de la grande littérature. Elle a écrit un livre, distrayant pour les personnes qui l’ont aimé, n’est-ce pas le principal? Des livres avec un style « pauvre » et qui ont du succès, il en existe aussi des tonnes. Alors pourquoi cet acharnement sur celui-ci?

J’ai parlé plus haut du fait que ce soit peut-être le style de relations sexuelles qu’ont les protagonistes qui dérange. J’ai lu que ce roman était avilissant pour la femme, qu’il aurait tendance à faire augmenter la violence conjugale…. Mais…. WHAT THE FUCK?
Je trouve ça aussi con que de dire que les jeux vidéos rendent les joueurs violents.
Quant au fait que ce soit avilissant pour la femme, non, certainement pas. Je ne connais pas très bien le milieu du sado-masochisme dans les relations sexuelles, mais à un moment, est ce que c’est pas le principe aussi du machin? A aucun moment dans le film, l’héroïne est forcée de faire quoi que ce soit. Quand ça devient trop fort pour elle, elle a juste un mot code a donner et tout s’arrête. Elle est d’accord pour avoir ce type de relations… Et je ne pense pas que tous les gens qui pratiquent le SM soient de gros pervers qui n’ont que pour but d’asservir les femmes.

Alors oui, Christian Grey a quelques problèmes dans sa tête. Il est du style jaloux, mais genre VRAIMENT. Il essaie de « manipuler » sa compagne ( pas dans le sens où il voudrait lui faire faire des choses contre son gré, mais disons qu’il fait en sorte que ce qu’il n’aime pas, n’arrive pas ) , mais à plusieurs reprises dans le livre, on la voit prendre ses propres décisions même si elles vont à l’encontre de ce que lui a « recommandé » son mec. Elle est soumise au lit, pas dans sa vie.

_______________________________________________________________________

Pour être tout à fait honnête, je n’ai pas finis le troisième tome. Je n’arrive tout simplement pas à m’y replonger. L’histoire s’est essoufflée, j’ai l’impression de relire 150 fois les mêmes choses. Je ne suis plus « dans le délire ».

Mais quand même, tant de haine,  pour si peu…. Ça reste vraiment incompréhensible pour moi.

Les gens ont le droit de se distraire avec ce qui leur fait plaisir. S’il s’agit d’un livre mal écrit prétendument érotique et bla bla bla, grand bien leur en fasse!
On fait tous des trucs débiles et futiles. Les livres n’ont pas tous pour but de nous instruire et faire de nous de grandes têtes pensantes.
J’ai lu « les tribulations d’une caissière », absolument pas de la grande littérature, mais j’ai passé un super bon moment.
J’ai lu « Fifty shades of Grey », absolument pas de la grande littérature, mais j’ai passé un super bon moment.
C’est bien ça qui compte non?

Et je vous laisse sur ces quelques mots avec un chat tout mignon pour adoucir le schmilblick.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “50 nuances de critiques

  1. je me reconnais un peu quand je te lis, dans le portrait de la critique de « masse » j’entends. Mais j’assume ^^

    je n’ai pas aimé le battage autour du livre, enfin, si au moins on parlait du livre !? mais non les médias, les critiques, ne parlaient même pas de l’histoire, ça causait à tout va des chambres de « torture », de la menotte à offrir à la quadragénaire en manque de sensation et de la fessée à essayer absolument sous peine de passer à coté d’une secualité épanouie. Perso, ça m’a gavé ^^

    Et pourtant, je suis POUR la féssée 🙂

    Au premier abord donc j’ai « refusé » de lire ce bouquin parce que ce qu’en entendait à ce sujet me soulait profondément, le coté « rebelle de la societé » sans doute xD
    et puis quand il y a 2 mois je suis tombée dessus dans ma bibliothèque municipale, je me suis dit que je devais essayer, que peut être je serai surprise agréablement.

    Bon, j’ai lu 30 pages. Je n’ai pas du tout aimé l’écriture, le perso d’Anna m’a complètement tué, j’ai eu la même sensation que si je tombe sur une série télé où l’héroïne est ridicule, je zappe, vbah voilà, je l’ai trouvé tellement niaise, je ne sais pas, j’ai buggé direct … je n’ai pas cherché à feuilleter plus loin, je connais de l’histoire ce qu’on en dit partout, rien d’autre.

    Au moment de la sortie du film en salle, j’ai hésité à regarder un extrait et même la bande annonce, pourquoi pas tiens, après tout, en film c’est peut être moins prise de tête qu’en livre (dans le sens où je ne perds « que » 2h) et puis non, à l’heure actuelle, je n’ai vu que des images « photos » diffusées sur les réseaux sociaux et le résumé aux infos d’M6.

    En fait, c’est tout à fait personnel mais … je ne trouve pas d’intérêt à ce film, attention hein, je peux comprendre que ce genre de film puissent plaire à d’autre, je ne suis pas trop con à la base, je veux dire, je n’aime pas les films érotiques, si je veux du sexe-videos je préfère un « bon » porno (merde j’espère que je vais pas t’attirer des visiteurs chelou hein), et c’est aussi ce que je n’ai pas « compris » de ce livre, je le trouve « nul » parce que j’ai été déçue, on en a fait un pseudo porno, je ne l’ai pas trouvé porno dans les extraits diffusés sur le web, dans les passages décriés par la foule des journalistes, il semblait plutôt se classer dans l’érotique et perso, ça n’est pas mon kiffe. J’aurai tendance à dire qu’il est à peine plus pimenté que certains arlequins que j’ai lu en cachette pendant mon adolescence mais du même gabarit que la plus part des SAS de mon homme – le coté espionnage en moins.

    Je n’aime pas, non pas parce qu’il faut le détester pour etre « IN », mais parce que ce n’est pas ma cam de lecture, par contre, j’avoue immédiatement (et sans passer par la case torture) que je ne l’ai pas lu à sa sortie par esprit de « non, je ne fais pas comme les autres » et c’est un truc que je fais, consciemment ou pas, 90% du temps xD et c’est moche, je sais !

    Bref, tout ça pour dire que je DL surement le film un de ses 4 parce que je veux pouvoir trancher à l’éternelle question que tout parents se posent « aurait il dû être interdit au moins de 16 ans ou pas » CQFD : est il plus chaud que le film erotique de la nuit de dimanche à lundi d’M6 ?

    Et je t’embrasse pas pour la peine, je te fesse !

    • ouh la la, non non, je ne te visais absolument pas, je ne savais même pas que tu l’avais lu et pas aimé ^^
      Ce qui me dérange, c’est vraiment l’effet de masse et les mec qui passent leur temps à twitter qu’il faut être sacrément con pour aimer ce bouquin/film.
      On est tous d’accord que ce n’est pas de la grande littérature mais merde, on se distrait avec et c’est tout quoi. Personne n’a jamais prétendu qu’il allait changer la face du monde ^^
      Quant au film, moi j’ai bien aimé et c’ets bien moins érotique que l’érotique du dimanche soir ( ça existe encore ça? ).

  2. Bonjour,

    Chuis bien contente d’être passée ici; il est bon cet article.
    J’aime bien; c’est dérangeant, ça pique. Faut croire que chuis maso parce que je fais partie de la masse de brebis qui crache sur ce bouquin écrit avec les pieds. De mon point de vue, c’est vraiment l’absence de style et la qualité rédactionnelle sous le niveau de la mer qui me donnent envie d’utiliser ce bouquin comme un presse-papier ou un cale-porte. Je me dis que si on veut lire du cul, y’a Sade. Mais chuis snob pour les trucs culturels, je le sais, j’assume.

    Bonne continuation.

    • Y’a plus esthétique comme presse papier et en cale porte, c’est pas génial quand tu passes la serpillière, ça a tendance à prendre l’eau et à coller au sol ensuite. Même pour les trucs les plus cons, ce livre est une daube :p
      Et plus sérieusement, on ne peut pas classer ce livre dans les « trucs culturels ». Je crois que c’est là que ça pêche. Est-ce que parce que c’est sur un support papier relié en forme de livre, ça se doit d’être intellectuellement enrichissant?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *